Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

                           TRACE : LE PRINCIPE DE PRÉCAUTION

 

Le philosophe ne saurait se limiter à la « relecture » des questions anciennes. Il peut aussi examiner des concepts nouveaux afin de comprendre l’état, les préoccupations, les mouvements du monde. Ainsi en est-il du concept à la mode de « principe de précaution ».

Naguère on parlait de prévention comme d’une méthode permettant d’esquiver les malheurs dus principalement aux erreurs d’appréciation des dangers qui nous guettent, voire d’envisager l’avenir. Aujourd’hui il semblerait que cette disposition ne suffise plus !

Pire,  la précaution comme simple substantif qui qualifie l’attitude de l’individu, aux aguets en prévenance d’un danger, apparaît fade, et en tous cas  insuffisante !

Aujourd’hui on y ajoute le « principe », c'est-à-dire un système de pensée, une réflexion primordiale, qui oblige l’acteur à se conformer à un ensemble de règles. Cette loi édictée empêche t’elle l’assujetti à oser s’aventurer, à transgresser l’interdit ? Aurait-on arrêté une fois pour toutes le cadre de nos compétences comme si l’exactitude des conséquences s’imposait à tous…sans discussion possible ?

L’événement possible, évitable grâce à une action efficace : tel est le schéma de pensée auquel il faudrait  renoncer ?

 

Alors ce « principe de précaution », nous défend-il ou nous fait-il défense ?

 

DE QUOI S’AGIT-IL ?

« En termes de naissance historique on observe que le principe de précaution apparaît en opposition à la prévention notamment dans le domaine économique à partir des années 80. La prévention contre les risques de mévente ne suffit plus à assurer aux fabricants un revenu aussi considérable qu’ils le souhaiteraient. En effet le consommateur acheteur se trouve détenir un choix d’un trop grand nombre de produits. Ceci nuit à la rentabilité du commerce. On va donc s’ingénier à établir des normes « ISO... »- à interpeller l’acheteur dans ses choix par des sondages multiples et variés. Ceux-ci s’arrogent le titre d’« enquêtes de satisfaction »…dans le but apparemment louable  de fabriquer au plus près des besoins et donc limiter les produits à faible vente ou trop spécifiques. L’argument majeur de cette opération prend le joli mot de « standardisation ». Mais comment abattre la position des fâcheux qui prétendent que leur inclination personnelle leur fait préférer des produits déjà disponibles et qui ont faits leurs preuves, même en petit nombre et surtout réparables ? En outre il faut créer le besoin: par exemple le produit de vaisselle acheté c’est quand même mieux que la cendre, même si la composition chimique est identique. 

Il faut un impératif moral, une sorte de caution qui mette en évidence que le rejet des risques potentiels est plus justifié que les risques avérés. Les risques avérés qui ont pour réaction la prévention, sont déterminés par la science. Celle-ci donne des injonctions suite à l’expérience comme par exemple les études sur l’amiante. En revanche le risque potentiel qui est fondateur du principe de précaution, induit qu’il n’est pas nécessaire de faire une expérience dont le résultat est trop aléatoire. Mais surtout ce risque potentiel justifie une moindre variété de produits et  réduit les besoins financiers en amont de la vente. Au total « nous avons déjà fait nos prospectives, nous savons ce que nous avons à vendre donc à produire ». « C’est votre sécurité d’acheter ce qui vous est proposé dans votre seul intérêt ! » Le principe de précaution prétend protéger, materner l’acheteur tout en l’incitant à rejeter les vieilles modes, cultures, imaginations. Mille exemples existent pour les plus anciens d’entre nous - les plus jeunes n’auront pas cette mémoire- les actes du passé auront disparu car on aura persuadé tout le monde que ce qui vient d’avant, c’est ringard ! »

Mais le tour de force des inventeurs du principe de précaution ne réside pas seulement dans l’argument économique sécuritaire mais aujourd’hui dans la captation de la nature dont on change même le nom pour l’appeler écologie, environnement, biodiversité ! Les missionnaires ne s’arrêtent pas au respect de la nature des choses, ils nous  ventent le soit disant « durable ». Il faut acheter écolo, bio, en clamant même que le pet des vaches nuit à la couche d’ozone ! Le climat n’aurait jamais évolué sans la présence néfaste de l’homme, ce pelé ce galeux d’où vient tout le mal ! Cet acharnement moral n’est pas sans conséquence de décisions anarchiques. Ainsi après la crise dite de la vache folle, on élimine sans discrimination des troupeaux entiers par « principe de précaution » et on favorise la stabulation des ruminants au mépris des lois naturelles qu’on prétend défendre. Le Tsunami émeut; l’homme blanc se sent concerné tandis que l’ouragan sur la Louisiane permet à l’inverse de relativiser : « c’est habituel dans ces régions-là !» ; il n’empêche que la climatisation à outrance « c’est bien ». L’individu est rendu étranger à la nature sous prétexte de la nécessité de « mettre des barrières » sous forme de sécurisation de nos sociétés repues.

 

LE PRINCIPE DE PRÉCAUTION NUIT IL A NOTRE HUMANITÉ ?

Au lieu de susciter une volonté de prévention des risques, le principe de précaution devient l’agent de la puissance publique. Il permet seul de désigner l’incertain ! En étant inscrit dans la constitution, le principe prétend dire « le vrai » lequel s’impose à tous comme chacun sait !

Pourtant en désignant d’emblée ce qui est bon, on réduit le champ du possible. On interdit aux scientifiques d’envisager d’autres formules, on réduit aussi le rêve à Disney Land !

En clamant des vérités indiscutables on va  à l’encontre du but affiché. Ainsi en fut-il du « 11 septembre » dont le caractère impossible éclate à la figure du monde « libre ». Comme l’écrit Jean-Pierre Dupuy philosophe, directeur de recherche au CNRS, professeur à l’École Polytechnique et à l’université de Sandford « l’incertitude n’est pas l’obstacle, c’est l’impossibilité de croire au pire »…C’est surtout une fuite devant nos responsabilités qui conduit les escrocs à exporter nos poubelles en Côte d’Ivoire. Bien sûr ces gens-là n’ont pas les moyens d’appliquer le principe de précaution de la loi Barnier laquelle ne fait obligation même en France qu’au vu des moyens économiques disponibles ! En rejetant les mesures de prévention comme insatisfaisantes on pousse tout le monde à s’assurer contre tout, comme si avec de l’argent on effaçait ses crimes ! La « judiciarisation » de la société autorise de belles rentrées financières, mais aussi elle permet tous les manquements à la véritable obligation à répondre de ses actes !

Pourquoi s’éloigner aussi fondamentalement de ce qui distingue l’homo sapiens du reste de la nature, c'est-à-dire la prise de risque liée à l’imperfection comme par exemple la conservation des récoltes? En effet c’est bien principalement l’imperfection qui permet de rebondir …de prévoir, de prévenir de bénéficier des astuces de l’inconnu. Plus près de nous, à propos de la découverte de la vaccination contre la rage le principe de précaution aurait commandé de mettre des clochettes au cou de tous les enfants mordus par un chien ! Pasteur, lui observe les animaux, leur bave…et arrive non seulement à guérir mais aussi à prouver que le concept de génération spontanée n’existe pas !

En faisant une règle politique du principe de précaution, les gouvernants seront-ils capables d’accepter à l’avenir la  confrontation diplomatique et l’acceptation des différences ? Par principe de précaution ne va-t-on pas déclencher de guerre nucléaire contre ceux qui tenteraient de détenir la bombe sans notre accord ?

 

Ce qui se joue dans le principe de précaution n’est pas une simple nuance de langage, c’est l’injection de fausses peurs qui doivent conduire le troupeau où l’on veut qu’il paisse. Récemment la Fondation Lejeune très estimable par ailleurs, vient de réclamer au nom de ce principe, l'interdiction par le Parlement d'autoriser les médecins à  proposer le diagnostic prénatal. Ainsi par la confusion entretenue avec la prévention, on assiste à une réorientation des valeurs et la réécriture de l’histoire. Celle-ci s’opère grâce  aux repentances qui permettent de culpabiliser les vivants et de ringardiser la prévention !

A ce stade on peut se demander si le principe de précaution n’est pas un empêchement à nous adonner aux sciences et aux débats ? Pourtant n’est-ce pas en transgressant les règles communes,  les « grands principes intangibles » que les chercheurs ont pu découvrir le monde et son fonctionnement ? « Et savoir plus implique parfois la découverte de complexités cachées » rappelle Dupuy.   Le principe de précaution… une nouvelle manière de gouverner l’esprit des peuples riches ? «Le principe de précaution est à remiser au magasin des fausses bonnes idées » conclut le professeur Dupuy.

 

 

                                                                                   Bertrand LEROLLE

Partager cette page

Repost 0
Published by - dans CAFE-PHILO

La Philo Les Pieds Dans L'eau ...

  • : Ballade Philosophique Sur Les Rivages Palavasiens
  • Ballade Philosophique Sur Les Rivages Palavasiens
  • : "Ballade philosophique sur les rivages palavasiens". Tout un programme pour découvrir ou redécouvrir la philo, la culture ... Que vous soyez initiés ou non, nous vous proposons : Atelier-Philo Enfants - Atelier-Philo Adultes - Café-Philo - Entretiens sur la littérature - Café-littéraire - Conférences - Concours "L'Encre & la Plume entre Ciel & Mer" (nouvelles, poésies & contes) - Du théâtre avec la troupe des Cent Talents. Nous évoluons dans différents domaines culturels et notre concept n'est pas figé !
  • Contact

Le billet de la présidente ...

 

 

L'association "Ballade Philosophique sur les Rivages Palavasiens" a été créée en date du 12 mai 2008.

 

Pourquoi "ballade" avec deux "ll" ?

Choix délibéré. Associer la philosophie et la littérature, apogée de l'outrecuidance pour certains me direz-vous, cependant les interrogations , les réflexions sur l'être et sur le monde, ces questionnements cruciaux qui peuvent parfois nous effrayer, pourquoi ne pas les aborder sur une note plus légère et le choix du terme "ballade" peut rendre plus accessible cette discipline.    

 

Découverte ludique de la philosophie sous forme de cours et de débats pour adultes consentants.

 

Pourquoi la philosophie ? Nostalgie d'une année de terminale, curiosité de l'esprit, besoin de comprendre et d'analyser le monde dans lequel nous évoluons, puisque la philosophie traverse toutes les époques, avec parfois, plus ou moins de difficultés.

Egalement le souhait de rendre cette discipline accessible au commun des mortels.

 

Développer notre écoute, réfléchir, être capable d'exprimer nos pensées, nos convictions, prendre en compte les opinions d'autrui, c'est aussi l'apprentissage de la philosophie. D'autant que les thèmes abordés concernent tout le monde.

 

La cotisation annuelle est fixée à 20 € et 30 € pour les couples ou deux enfants de la même famille.

 

Le bureau assume la logistique, le relationnel, la communication et l'évolution du concept.

 

Les différentes disciplines sont assurées par des intervenants.

 

L'association remercie les intervenants qui participent au maintien et à l'évolution du concept, les adhérents et les participants aux différentes manifestations qui permettent à l'association d'exister.

 

Votre contact mail : marijo.alenda@orange.fr 

SAISONS "CAFE-PHILO"

SAISON 2016-2017

- RENTREE EN IMMERSION LENTE ET APNEE DETENDUE AU CAFE-PHILO

- CE CHANGEMENT, CES NOUVEAUTES QUI FONT CRAINDRE POUR L'HUMAIN ... OU PARFOIS ESPERER ?

- LE MOT JUSTE ... Performance littéraire ? Exigence éthique ? Volonté de communiquer ?

- OH, MOI, VOUS SAVEZ, LA FAMILLE ... Avoir une (de la) famille, être une famille, faire famille ... ou pas !

- ATTENDRE - Sous l'empire de l'attente : captivité ou libre espoir ?

- FAUT-IL VOULOIR TOUT EXPLIQUER ?

- LA CONFIANCE

 

SAISON 2015-2016

- QUAND VIENT LA FIN DE L'ETE ... PHILOSOPHER SUR LES SAISONS

- ENERGIE PERSONNELLE : à la recherche de la source merveilleuse ?

- L'AMBITION, une passion ... Démocratique ou Aristocratique ? 

- PEUR ET PEURS

- LE VIVRE-ENSEMBLE dans la société des individus 

- DONNE ! Que fait-on en donnant ... ou pas ?

- LES BEAUX JOURS ... Les regretter ? Les attendre ? Les rêver ? Les faire advenir ou revenir ? 

- LE NATUREL

- L'INTUITION

- CONVERSATION SUR L'ART ET LES ARTS

 

SAISON 2014-2015

- HABITER

- DE L'ANIMAL EN NOUS ET PARMI NOUS

- T'AS PERDU TA LANGUE ? Langage & communication

- PHILOSOPHIE DU PERE NOEL

- CE QUI NOUS ATTENTE, PERSONNELLEMENT ET COLLECTIVEMENT

- DU MENSONGE entre fait banal et fait de scandale

- QUOI DE NEUF SUR LE BONHEUR ?

- LA RANCUNE ... LE PARDON 

- TU PARLES !! Ne parle-t-on que pour communiquer ou exprimer des pensées ?

- LACHER PRISE : périlleux ou salvateur ?

 

SAISON 2013–2014

- DIVERTISSEZ-VOUS, réalités et significations du « faire la fête » aujourd’hui

- COMMENT PEUT-ON (NE PAS) ETRE LAIQUE ?

- L'AMITIE, au cœur et ... au risque de l'engagement humain

- DOUTE ET CERTITUDE

- LA PART DU "JUSTE"

- LE TEMPS

- S'INDIGNER ?

- LE RIRE

- FEMME et HOMME - FEMININ/MASCULIN

 

SAISON 2012–2013

- PRIVE-PUBLIC, comment ça structure nos univers ?

- LA SOLITUDE, LEURS SOLITUDES, NOS SOLITUDES

- QUELLE ACTUALITE POUR LE "LIBRE-ARBITRE" ?

- LE GAI SAVOIR & LES PHILOSOPHES DE LA JOIE DE VIVRE

- LE CORPS, pensée et usages hier, aujourd'hui, demain

- Et si - par hasard - LE DESTIN N'EXISTAIT PAS ... faudrait-il l'inventer ?

- L'AMOUR : sa vie, ses œuvres, sa romance, ses territoires et ses parts de marché

- EN CONSCIENCE ?

- A QUOI TU JOUES ?

- THEATRE VIE PHILOSPHIE

 

SAISON 2011–2012

- LA FIN & LES MOYENS

- LA MEMOIRE EST-ELLE L'AVENIR DE L'HOMME ?

- LA TRANSMISSION

- LE PATRIOTISME A-T-IL TOUJOURS UN SENS AUJOURD'HUI ?

- LE PROGRES EST-IL INELUCTABLE ?

- L'ETRANGETE DE L'ETRANGER

- Mais que cache le mouvement "ANONYMOUS" ?

- TOUT VA TROP VITE ? Vitesse et accélération dans nos existences contemporaines

- VERITE & UTOPIE

 

SAISON 2010–2011

- MORALE & ETHIQUE

- LE BONHEUR

- LA LIBERTE

- L'HONNEUR

- UNIVERSALITE & DIFFERENCE

- LE PRINCIPE DE PRECAUTION

- LE BEAU

- PEUT-ON VIVRE SANS VALEURS ?

 

SAISON 2009–2010

- QU'EST-CE-QUE PHILOSOPHER ?

- LA LIBERTE

- RAPPORT ENTRE LA PHILOSOPHIE & LA PSYCHANALYSE

- IDEAL & ILLUSION

- ETRE SOI A TOUS PRIX

- DE QUI, DE QUOI, SUIS-JE RESPONSABLE ?

- LE COUPLE

A Lire ...

CAFE-LITTERAIRE & CONFERENCES

CAFE-LITTERAIRE

 

SAISON 2015-2016

Café-littéraire avec :

Monsieur Gérald DUCHEMIN

En date du vendredi 04 septembre 2015

La maison d'édition "Le Chat Rouge"

 

CONFERENCES

 

SAISON 2015-2016

Conférence de :

Monsieur Samuel COHEN-SALMON

En date du vendredi 06 novembre 2015

"Le rêve"

 

Conférence de :

Madame Elise LANCIEN-ISNARD

En date du vendredi 08 avril 2016

"Ecrire oui ... mais comment ! L'accompagnement littéraire ... Une solution !" 

 

Conférence de :

Monsieur Pierre FERRARA

En date du mercredi 18 mai 2016

"La science des ruses et l'art de la ruse"

 

SAISON 2014-2015

Conférence de :

Monsieur Samuel COHEN-SALMON

En date du vendredi 12 décembre 2014

"Le rêve"

 

Conférence de :

Monsieur Samuel COHEN-SALMON

En date du vendredi 20 mars 2015

"Le rêve"

 

SAISON 2013-2014

Conférence de :

Madame Mireille ZARB-LOMBARD

En date du mardi 17 juin 2014

"Une incroyable quantité de temples à la beauté indicible sur le sol de l'Inde"

 

SAISON 2012-2013

Conférence de :

Monsieur Pierre FERRARA

En date du vendredi 14 juin 2013

"Ulysse et l'éternelle errance"

 

SAISON 2011-2012

Conférence de :

Monsieur Jean-Marie GUIRAUD-CALADOU

En date du vendredi 25 mai 2012

"Le tarentisme méditerranéen"

 

SAISON 2010-2011

Conférence de :

Monsieur Michel THERON

En date du vendredi 19 novembre 2010

"Un regard laïque sur la religion"

 

SAISON 2009-2010

Conférence de :

Monsieur Jean-Marie GUIRAUD-CALADOU

En date du samedi 23 janvier 2010

"La musique est-elle un langage ?"

 

Conférence de :

Monsieur Richard AMALRIC

En date du vendredi 05 mars 2010

"Les cinq sens"

 

 

LA PHILO ... Alain GUYARD

SAISON 2010-2011

PHILO-COMPTOIR

animée par Monsieur Alain GUYARD 

En date du vendredi 04 février 2011

"Décapitez tous les philosophes !"

 

BATEAU-PHILO

animé par Monsieur Alain GUYARD

En date du lundi 08 août 2011

"Platon, philosophe de haute-mer, la dérive de la pensée et l'archipel des certitudes" 

 

CAFE-PHILO "PISTE & TRACE"

Chaque "Café-Philo" fait l'objet d'une :

 

- PISTE

(diffusée avant chaque café-philo afin de se préparer à débattre du thème choisi)

 

- TRACE

(diffusée aprés chaque café-philo, un résumé des pensées et réflexions du thème choisi)

 

A découvrir dans le pavé bleu de droite, rubrique "A Lire ..."

Ballade Philosophique Sur Les Rivages Palavasiens