Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

TRACE : L’UNIVERSALITÉ  

 

Que signifie donc l’universalité aujourd'hui ? Est-elle utile à l'homme ou n'est qu'une vieille pensée à remiser dans le placard des utopies ?  

On est de suite confronté à une ambiguïté : s’agit-il d’une idée ou du caractère de certaines choses ? Comme il nous semble raisonnable de nous intéresser principalement à l’univers sensible à l’humanité - sans sous-estimer qu’il puisse exister d’autres mondes dont l’étude ne saurait préexister à leur découverte - c’est bien de l’universalité des idées que nous nous proposons d’analyser !

 

A partir de là, l’universalité pourrait être ce qui rend l’humanité unique non par la fusion des êtres mais par l’examen des caractères intangibles de l’humanité et l’accord sur ce qui rassemble les hommes. Et ceci peut se faire sans s’interdire la pluralité des voies pour y parvenir car nous pouvons aborder la question successivement aux tamis de la nécessité et de la volonté. Mais il ne faut pas se méprendre, l’universalité ne saurait non plus s’assimiler à une sorte d’espéranto de la pensée dont ont  pu se réclamer certains dictateurs permettant le sectarisme, le racisme et les communautarismes de tout poil.

 

L’universalité réside d’abord dans la reconnaissance de ce qui préserve et épanouit durablement l’humanité, comme une nécessité pour l’espèce. Bien sûr il nous faudrait faire le point de ce qui fonde la démarche de la préservation de l’espèce humaine qui inclut la vie, la santé du corps et celle de l’esprit.

Par exemple, l’élimination de la guerre comme moyen de résolution des problèmes semble une première étape qui pour être basique n’est pas encore universelle. Pourtant l’idée progresse concrètement notamment en Europe ce qui n'est pas insignifiant ...

De même la lutte contre les maladies notamment génétiques, grâce aux efforts des chercheurs et aux fonds à mettre en place, semble un premier pas vers la santé de la multitude.

Mais aussi l’écologie, sans laquelle l’homme ne saurait continuer à vivre sur une planète dont il aurait contaminé les sols, l’air ou l’eau.

Dans le domaine intellectuel,  « la  pensée »,  comme disait Alain « ne doit pas avoir d’autre chez soi que tout l’univers, car c’est seulement là qu’elle est libre et vit hors de soi, au dehors »… A partir de là, l’art comme  produit de la pensée - notamment la musique - a valeur universelle, surtout lorsque le « bénéficiaire » se reconnaît dans l’œuvre.

Mais voici qu'avec le développement formidable des moyens de transport et de communication - surtout depuis l'avion et l'internet - nous voici projetés les uns vers les autres. Et ceci s'opère sans pouvoir se retrancher derrière une barrière géographique - comme les frontières ancestrales - ou intellectuelles comme nos modes de pensée le permettaient à nos proches aïeux ! Le monde est devenu un village ce qui rend cette question de l'universalisme plus prégnante que naguère. 

 

La rencontre, sinon ce choc des cultures, oblige le philosophe à revisiter le concept des valeurs lui-même. S'agit-il en effet de lutter contre tous les particularismes ? C'est à dire finalement le « prix » que telle ou telle civilisation donne à telle ou telle pensée ?

Ne peut-on pas réfléchir à ce qui fonde l'humain ? Est-ce vraiment le respect des valeurs ou celui du concept de valeur ?

En effet le concept de valeur c'est bien ce qui distingue l'humain de l'inhumain, non ? Mais   les valeurs telles qu'ont pu les concevoir Hitler ou Staline, peuvent-elles être aussi universelles alors que leur radicalité les réduit à un cercle de partisans racistes et intolérants ?

En revanche le concept lui-même est bien universel puisqu'il est la preuve d'une réflexion, d'une pensée même la plus erronée sur ce qui se veut nécessaire.

 

Ainsi l’envie d’universalité se trouve sans cesse confrontée aux dures réalités de l’état d’avancement de notre propre humanité. Les discours les plus beaux n’ont aucun début de mise en pratique si la volonté de les mettre en œuvre ne devient pas un impératif. Citons l’économie, les droits de l’homme, la linguistique, les technologies.

Au premier chef des projets, on peut évoquer les impératifs économiques et financiers. Ainsi les jérémiades sur la mondialisation n’empêchent pas que le transfert du travail et des marchandises vers les peuples les plus pauvres permet d’améliorer leurs conditions de vie. Ce qui parait injuste et absurde aux plus faibles des pays riches, c’est évidemment d’avoir à se repenser, ce qui n'est jamais confortable. De même les règles du jeu de la solidarité doivent être repensées aussi par tous les acteurs.

Ce qui n’empêche pas une confrontation des points de vue. Ainsi la question des droits de l’homme subit un terrible décalage car ils ne sont souvent qu’un vœu pieux justement là où ils constitueraient un projet urgent. « Ici », il s’agit de faire vivre tout un volet du concept d’égalité, « là-bas » il s’agit de mettre fin à la torture, l’esclavage, l’excision…La tâche est immense mais nous le voyons bien, même si elle est primordiale l’égalité, par exemple ne saurait constituer l’unique projet de l’universalité.

Ainsi la planète-village, impose de repenser valeurs et savoirs à travers l'obligation de comprendre de l’autre parce qu’il est toujours plus proche. Et ceci devrait passer par l’utilisation d’un langage véhiculaire qui permettrait  le développement des rapports humains basiques. Ce projet de remontage de la tour de Babel est déjà en route mais il rencontre nombre de résistances parfois justifiées....

On pourrait à l’envi réfléchir à d’autres projets dans de multiples domaines, mais cela ne suffirait pas non plus à les mettre en œuvre si on n’en n’a pas la volonté politique.

 

Il n'y a donc pas de volonté à  rendre le monde plus universel mais celle de respecter les valeurs des uns et des autres en comprenant bien que les différents particularismes n'auront jamais que le destin qu'ils méritent à l'aune de la pensée de ceux qui les pratiquent.

Qu’on s’entende bien : il ne s’agit pas de renier nos histoires, nos valeurs et nos cultures. Elles eurent leur utilité, en ce sens qu’elles furent une réponse pertinente à la nécessité d’une époque. Certaines n’ont plus la justification réelle dont elles se réclament. C’est le cas notamment des nationalismes exacerbés ou des communautarismes religieux surtout ceux qui s’érigent en morale visant à être justement « universelle ». C’est pourquoi il s’agit de prendre de la distance vis-à-vis de ce qui ne fut au fond qu’une ancienne nécessité afin de trouver en nous-mêmes ce qui construit une humanité cohérente autour d’ambitions à partager.

D’un autre côté, Fukuyama dans « sa fin de l’histoire » énerve les tenants d’une histoire « scientifique » et binaire par la lutte des classes; alors qu’il s’agit simplement d’en finir avec nos vieilles peurs. Ainsi il s'agit de considérer l’histoire à venir comme la volonté politique de profiter des nouvelles pensées utiles à la vie de l’humanité. Il s’agit par exemple du « droit d’ingérence », qui mérite non seulement d’être discuté mais expérimenté par le biais d’instances internationales fortes comme en Lybie récemment et non pas à la sauvette.…

 

Pourtant, nous devons rester cohérents avec ce que nous convenions récemment dans notre  propos sur l’éthique en caractérisant : « l’universalité ne saurait être acquise sans discussion sur la finalité ni sans critique des analyses ». Elle demeure un « impérieux objectif », pas un rêve, mais une sorte d’aspiration utopique et nécessaire à la pérennité de l’humanité,

L’universalité, c’est finalement la voie étroite qui veut éviter les pièges de la pensée unique et celle des particularismes, pour se concentrer sur l’émergence d’une humanité plus équilibrée et fraternelle. Ce serait finalement le cadeau de la raison contre l’ignorance et la mauvaise foi; qu’elle ambition !                      

                                                                    Bertrand LEROLLE

         btdlerolle@free.fr

Partager cette page

Repost 0
Published by - dans CAFE-PHILO

La Philo Les Pieds Dans L'eau ...

  • : Ballade Philosophique Sur Les Rivages Palavasiens
  • Ballade Philosophique Sur Les Rivages Palavasiens
  • : "Ballade philosophique sur les rivages palavasiens". Tout un programme pour découvrir ou redécouvrir la philo, la culture ... Que vous soyez initiés ou non, nous vous proposons : Atelier-Philo Enfants - Atelier-Philo Adultes - Café-Philo - Entretiens sur la littérature - Café-littéraire - Conférences - Concours "L'Encre & la Plume entre Ciel & Mer" (nouvelles, poésies & contes) - Du théâtre avec la troupe des Cent Talents. Nous évoluons dans différents domaines culturels et notre concept n'est pas figé !
  • Contact

Le billet de la présidente ...

 

 

L'association "Ballade Philosophique sur les Rivages Palavasiens" a été créée en date du 12 mai 2008.

 

Pourquoi "ballade" avec deux "ll" ?

Choix délibéré. Associer la philosophie et la littérature, apogée de l'outrecuidance pour certains me direz-vous, cependant les interrogations , les réflexions sur l'être et sur le monde, ces questionnements cruciaux qui peuvent parfois nous effrayer, pourquoi ne pas les aborder sur une note plus légère et le choix du terme "ballade" peut rendre plus accessible cette discipline.    

 

Découverte ludique de la philosophie sous forme de cours et de débats pour adultes consentants.

 

Pourquoi la philosophie ? Nostalgie d'une année de terminale, curiosité de l'esprit, besoin de comprendre et d'analyser le monde dans lequel nous évoluons, puisque la philosophie traverse toutes les époques, avec parfois, plus ou moins de difficultés.

Egalement le souhait de rendre cette discipline accessible au commun des mortels.

 

Développer notre écoute, réfléchir, être capable d'exprimer nos pensées, nos convictions, prendre en compte les opinions d'autrui, c'est aussi l'apprentissage de la philosophie. D'autant que les thèmes abordés concernent tout le monde.

 

La cotisation annuelle est fixée à 20 € et 30 € pour les couples ou deux enfants de la même famille.

 

Le bureau assume la logistique, le relationnel, la communication et l'évolution du concept.

 

Les différentes disciplines sont assurées par des intervenants.

 

L'association remercie les intervenants qui participent au maintien et à l'évolution du concept, les adhérents et les participants aux différentes manifestations qui permettent à l'association d'exister.

 

Votre contact mail : marijo.alenda@orange.fr 

SAISONS "CAFE-PHILO"

SAISON 2017-2018

- L'ECOUTE

 

SAISON 2016-2017

- RENTREE EN IMMERSION LENTE ET APNEE DETENDUE AU CAFE-PHILO

- CE CHANGEMENT, CES NOUVEAUTES QUI FONT CRAINDRE POUR L'HUMAIN ... OU PARFOIS ESPERER ?

- LE MOT JUSTE ... Performance littéraire ? Exigence éthique ? Volonté de communiquer ?

- OH, MOI, VOUS SAVEZ, LA FAMILLE ... Avoir une (de la) famille, être une famille, faire famille ... ou pas !

- ATTENDRE - Sous l'empire de l'attente : captivité ou libre espoir ?

- FAUT-IL VOULOIR TOUT EXPLIQUER ?

- LA CONFIANCE

- PARLER / SE TAIRE Tu aurais mieux fait de te taire !

- L'AME : (IDEE) INUSABLE ? 

- LE DESTIN : Le prendre en main ou s'en remettre à lui ... s'il existe ?

 

SAISON 2015-2016

- QUAND VIENT LA FIN DE L'ETE ... PHILOSOPHER SUR LES SAISONS

- ENERGIE PERSONNELLE : à la recherche de la source merveilleuse ?

- L'AMBITION, une passion ... Démocratique ou Aristocratique ? 

- PEUR ET PEURS

- LE VIVRE-ENSEMBLE dans la société des individus 

- DONNE ! Que fait-on en donnant ... ou pas ?

- LES BEAUX JOURS ... Les regretter ? Les attendre ? Les rêver ? Les faire advenir ou revenir ? 

- LE NATUREL

- L'INTUITION

- CONVERSATION SUR L'ART ET LES ARTS

 

SAISON 2014-2015

- HABITER

- DE L'ANIMAL EN NOUS ET PARMI NOUS

- T'AS PERDU TA LANGUE ? Langage & communication

- PHILOSOPHIE DU PERE NOEL

- CE QUI NOUS ATTENTE, PERSONNELLEMENT ET COLLECTIVEMENT

- DU MENSONGE entre fait banal et fait de scandale

- QUOI DE NEUF SUR LE BONHEUR ?

- LA RANCUNE ... LE PARDON 

- TU PARLES !! Ne parle-t-on que pour communiquer ou exprimer des pensées ?

- LACHER PRISE : périlleux ou salvateur ?

 

SAISON 2013–2014

- DIVERTISSEZ-VOUS, réalités et significations du « faire la fête » aujourd’hui

- COMMENT PEUT-ON (NE PAS) ETRE LAIQUE ?

- L'AMITIE, au cœur et ... au risque de l'engagement humain

- DOUTE ET CERTITUDE

- LA PART DU "JUSTE"

- LE TEMPS

- S'INDIGNER ?

- LE RIRE

- FEMME et HOMME - FEMININ/MASCULIN

 

SAISON 2012–2013

- PRIVE-PUBLIC, comment ça structure nos univers ?

- LA SOLITUDE, LEURS SOLITUDES, NOS SOLITUDES

- QUELLE ACTUALITE POUR LE "LIBRE-ARBITRE" ?

- LE GAI SAVOIR & LES PHILOSOPHES DE LA JOIE DE VIVRE

- LE CORPS, pensée et usages hier, aujourd'hui, demain

- Et si - par hasard - LE DESTIN N'EXISTAIT PAS ... faudrait-il l'inventer ?

- L'AMOUR : sa vie, ses œuvres, sa romance, ses territoires et ses parts de marché

- EN CONSCIENCE ?

- A QUOI TU JOUES ?

- THEATRE VIE PHILOSPHIE

 

SAISON 2011–2012

- LA FIN & LES MOYENS

- LA MEMOIRE EST-ELLE L'AVENIR DE L'HOMME ?

- LA TRANSMISSION

- LE PATRIOTISME A-T-IL TOUJOURS UN SENS AUJOURD'HUI ?

- LE PROGRES EST-IL INELUCTABLE ?

- L'ETRANGETE DE L'ETRANGER

- Mais que cache le mouvement "ANONYMOUS" ?

- TOUT VA TROP VITE ? Vitesse et accélération dans nos existences contemporaines

- VERITE & UTOPIE

 

SAISON 2010–2011

- MORALE & ETHIQUE

- LE BONHEUR

- LA LIBERTE

- L'HONNEUR

- UNIVERSALITE & DIFFERENCE

- LE PRINCIPE DE PRECAUTION

- LE BEAU

- PEUT-ON VIVRE SANS VALEURS ?

 

SAISON 2009–2010

- QU'EST-CE-QUE PHILOSOPHER ?

- LA LIBERTE

- RAPPORT ENTRE LA PHILOSOPHIE & LA PSYCHANALYSE

- IDEAL & ILLUSION

- ETRE SOI A TOUS PRIX

- DE QUI, DE QUOI, SUIS-JE RESPONSABLE ?

- LE COUPLE

A Lire ...

CAFE-LITTERAIRE & CONFERENCES

CAFE-LITTERAIRE

 

SAISON 2015-2016

Café-littéraire avec :

Monsieur Gérald DUCHEMIN

En date du vendredi 04 septembre 2015

La maison d'édition "Le Chat Rouge"

 

CONFERENCES

 

SAISON 2016-2017

Conférence de :

Monsieur Maurice VIDAL

En date du mercredi 01 mars 2017

"Toute prise de conscience est-elle libératrice ?"

 

SAISON 2015-2016

Conférence de :

Monsieur Samuel COHEN-SALMON

En date du vendredi 06 novembre 2015

"Le rêve"

 

Conférence de :

Madame Elise LANCIEN-ISNARD

En date du vendredi 08 avril 2016

"Ecrire oui ... mais comment ! L'accompagnement littéraire ... Une solution !" 

 

Conférence de :

Monsieur Pierre FERRARA

En date du mercredi 18 mai 2016

"La science des ruses et l'art de la ruse"

 

SAISON 2014-2015

Conférence de :

Monsieur Samuel COHEN-SALMON

En date du vendredi 12 décembre 2014

"Le rêve"

 

Conférence de :

Monsieur Samuel COHEN-SALMON

En date du vendredi 20 mars 2015

"Le rêve"

 

SAISON 2013-2014

Conférence de :

Madame Mireille ZARB-LOMBARD

En date du mardi 17 juin 2014

"Une incroyable quantité de temples à la beauté indicible sur le sol de l'Inde"

 

SAISON 2012-2013

Conférence de :

Monsieur Pierre FERRARA

En date du vendredi 14 juin 2013

"Ulysse et l'éternelle errance"

 

SAISON 2011-2012

Conférence de :

Monsieur Jean-Marie GUIRAUD-CALADOU

En date du vendredi 25 mai 2012

"Le tarentisme méditerranéen"

 

SAISON 2010-2011

Conférence de :

Monsieur Michel THERON

En date du vendredi 19 novembre 2010

"Un regard laïque sur la religion"

 

SAISON 2009-2010

Conférence de :

Monsieur Jean-Marie GUIRAUD-CALADOU

En date du samedi 23 janvier 2010

"La musique est-elle un langage ?"

 

Conférence de :

Monsieur Richard AMALRIC

En date du vendredi 05 mars 2010

"Les cinq sens"

 

 

LA PHILO ... Alain GUYARD

SAISON 2010-2011

PHILO-COMPTOIR

animée par Monsieur Alain GUYARD 

En date du vendredi 04 février 2011

"Décapitez tous les philosophes !"

 

BATEAU-PHILO

animé par Monsieur Alain GUYARD

En date du lundi 08 août 2011

"Platon, philosophe de haute-mer, la dérive de la pensée et l'archipel des certitudes" 

 

SAISONS "ATELIERS PHILO-ADULTES"

SAISON 2016-2017

- FAISONS-NOUS L'HISTOIRE ?

- QU'EST-CE QU'ON ATTEND POUR ETRE HEUREUX ?

- LE BONHEUR EST-IL LE BUT DE LA POLITIQUE ?

- L'ETAT EST-IL UN MAL NECESSAIRE ?

- PEUT-ON FONDER UNE MORALE SANS DIEU ?

- LE DESIR A-T-IL UN OBJET ?

- LA SOLITUDE

- PEUT-ON SE LIBERER DE SA CULTURE ?

 

SAISON 2015-2016  

- COMMENT PROUVER L'EXISTENCE DU MONDE EXTERIEUR ?

- LE SENS DE LA VIE ! ! !

- NUL NE FAIT LE MAL VOLONTAIREMENT

- QU'EST-CE QU'UN HOMME LIBRE ?

- FAUT-IL ETRE MORAL ?

- NATURE & CULTURE

- ETRE UN BON VIVANT !

 

SAISON 2014-2015 

-EST-IL POSSIBLE DE NE PAS ETRE SOI-MEME ?

- DESIR & AMOUR

- VIVRE NU ?

- A CHACUN SES GOUTS

- LA SOCIETE DE CONSOMMATION

 

SAISON 2013-2014

- AVOIR TOUT POUR ETRE HEUREUX

- LE TEMPS QUI NOUS EST COMPTE, COMMENT COMPTE-T-IL ?

- QUELS ACCORDS JOUENT NOTRE CORPS ?

- CHOISIR SES ENNEMIS OU AMIS, EST-CE CHOISIR LE SEMBLABLE OU LE DIFFERENT ??

- L'AMOUR & LE PARDON

- LE SOUCI DE SOI

 

 

Ballade Philosophique Sur Les Rivages Palavasiens