Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 TRACE : QU’EN EST-IL DE L’HONNEUR AUJOURD’HUI ?  

L’honneur interpelle dans une société qui semble ne plus avoir besoin de cette « vieille » recette. Et Montesquieu raillait déjà en parlant de l’honneur comme «le principe des passions dominantes du pouvoir monarchique ». C’est pourquoi on aimerait savoir de quel concept  il s’agit et s’il n’y a pas lieu d’en graduer les manifestations. Enfin, n’y a-t-il vraiment plus d’avenir pour l’honneur ?

L’honneur, la maison à trois étages :

L’honneur est certes à ranger au catalogue des vertus mais sa dimension éthique révèle une  ambiguïté du fait de son triple sens.

En effet le mot recouvre à la fois,  la prise de position personnelle, la fidélité à des codes et la reconnaissance par la collectivité de la vertu de certains de ses membres. Ainsi l’exaltation de convictions plus ou moins intimes se rapporte à une obligation morale de l’individu qui agit en fonction de convictions profondes. Différente est  l’ambition héroïque qui prône la victoire de son camp, car elle réclame « simplement » l’obéissance et la fidélité à un code, à un règlement, à des lois…Ici l’honneur se rapporte aux plus nobles postures militaires mais aussi aux attitudes prônées par ce qu’il convient de faire dans « l’honorable société »...en  parlant de la mafia. Enfin la reconnaissance publique des vertus a pour but de provoquer cette vénération dont parle le professeur Auroux, qui s’accompagne des insignes, ces « hochets »…qu’utilisait Bonaparte avec tant de bonheur.

Au fond l’honneur est avant tout la réaction à la honte que chacun peut  ressentir de ne pas être à la hauteur d’un public, d’une fratrie, de soi même. Par conséquence l’honneur devient le concept de la tension qui consiste à sacraliser l’estime que les autres ont de soi! Vertu morale, fidélité, vénération, l’honneur pose de vraies questions de discernement. Mais il s’agit simplement d’une canne à pêche qui permet de se saisir des valeurs...ce que chacun peut faire plus ou moins habilement. Bossuet affirmait « L’honneur fait tous les jours tant de bien et tant de mal dans le monde qu’il est assez malaisé de dire en qu’elle estime on doit le tenir. » Cette assertion rejoint notre propos et nous oblige à graduer le concept.

Des certitudes à l’incertitude ?

La vénération due aux  porteurs de médailles relève t’elle des mérites du récipiendaire ou de la puissance de celui qui la remet ? C’est à bien examiner le premier niveau de l’honneur, celui de la reconnaissance. Et c’est aussi pour l’impétrant, la prétention à donner « une preuve » de la vénération qui lui est due par le corps social.

L’obligation à suivre des codes formés par d’autres sans s’obliger à en examiner le bien fondé conduit elle à la sainteté ou à la folie ? François 1° affirme « fors l’honneur » pour dire à sa mère qu’il n’a pas trahi la longue lignée des rois-soldats, même si apparemment « tout est perdu ». L’important, c’est la référence aux valeurs dont il se réclame. Il s’agit du deuxième niveau de l’honneur, celui qui éclate à la face d’une société capable de comprendre la posture exceptionnelle de fidélité à un code moral quelque soit la difficulté personnelle.

Pourtant dès ce niveau apparait l’exigence de discernement.

En effet hiératique Zidane décide finalement que cette ultime insulte est de trop ! Ce qui pourrait n’être à première vue héroïque s’avère hélas qu’une perte de sang froid puisque l’enjeu exigeait bien de surmonter ses propres ressentiments. Delà découle bien évidemment le caractère sociétal de l’honneur. En effet l’honneur n’est pas à confondre avec le courage ni avec la dignité. Courage et dignité sont des vertus personnelles, l’honneur existe d’abord parce qu’il est public. A l’inverse de Zidane, le Cid, place son honneur à défendre la dignité de son père. Ce faisant il fait la seule chose qui puisse lui permettre…au final d’épouser Chimène alors qu’un refus à se battre contre son beau  père constituerait une indignité à en épouser la fille. Là l’acte social est évident, il s’inscrit dans l’ultime référence au code d’honneur auquel il doit se soumettre. C’est pourquoi « Honneur et Patrie » ne sont pas vains.

Au niveau le plus élevé en revanche, l’honneur sera l’ultime  considération qu’on se doit à soi même et aux autres avec l’obligation d’agir même dans des situations extrêmes.

Il ne s’agit plus de situations personnelles en confrontation à des codes mais il s’agit plutôt d’une  révolte contre « la bonne conscience » de certains renoncements qui en fait trahissent l’intérêt supérieur du pays.

Quand les codes sont pervertis eux-mêmes par une société défaillante, on peut être amené à se demander quelles solutions permettraient de résoudre un problème de conscience particulièrement pertinent dans les situations tragiques. Le discernement agit comme un miroir, car il est fondateur de la conscience dont il est l’aboutissement.   

La révolution a rendu l’honneur au simple citoyen, en ceci qu’elle a perpétué le sacrifice en le déconnectant du sacré de la foi. Montaigne nous renvoie à notre propre responsabilité lorsqu’il affirme : «Toute personne d’honneur doit choisir de perdre son honneur plutôt que sa conscience ». Ainsi cette conception individuelle de l’honneur pourrait être aussi sujette à contestation si elle ne tenait compte que du jugement personnel de celui qui la proclame. Au total, l’honneur suppose une réflexion qui aboutit à un engagement dont la pertinence ne sera démontrée qu’en étant confrontée à la légitimité qui passe le temps.

Ainsi en 1940 Pétain, ce magnifique vainqueur de Verdun veut «cesser le combat dans l’honneur» et…enfonce le pays dans la vénération à sa propre personne...A l’inverse de Gaulle s’exile, également au nom de l’honneur. Comme politique, il se situe dans la tragédie grecque avec la prétention à s’approprier le concept de légitimité. Celle-ci ne tient pas compte des contingences du moment mais elle procède d’une conviction qu’il insuffle à tout un peuple, à ses alliés, à ses ennemis. Cette légitimité vient de l’affirmation  que seule son action conduira forcément à restaurer « la France éternelle ». Cette prétention s’avère pertinente puisque le 8 mai 1945, de Lattre fait confectionner rapidement à Moscou, un drapeau bleu-blanc-rouge.

L’honneur est intéressant parce qu’il n’est pas l’extraordinaire mais cette faculté de transformer l’ordinaire en exceptionnel comme si nous n’étions jamais nous mêmes que le champ clos d’une guerre civile. Il est promoteur de responsabilité plutôt que de servitude car il oblige à ce discernement évoqué plus haut. L’honneur participe à la richesse d’une vie intérieure...  

Peut-on proposer quelque chose ?

L’honneur peut conduire à l’héroïsme «sans vantardise ». Mais aujourd’hui il faut reconnaître que la victimisation de l’individu devient un étendard en butte à la société. Ainsi on pourra susciter l’attrait et peut être le doute grâce à l’analyse intéressée des faits dignes de respect ! Ceci peut constituer une voie afin d’apporter à la jeunesse l’envie de responsabilités et de prise de position justifiée comme l’honneur au regard  d’un corpus de valeurs.

Une éducation peut passer par des actes simples dès l’enfance en visant la prise de conscience que les autres existent aussi. Pour les adolescents on peut conceptualiser une réflexion en commun car ils ne sont jamais insensibles au respect de la parole donnée ni à l’engagement pour des idées qu’on sera capable de justifier par des exemples concrets de civisme. Ainsi apparaîtra assez vite la nécessité de considérer l’existant collectif. En effet la conception de l’honneur individuel n’échappera pas à l’influence des codes évoqués plus haut ni à celle de la vénération conséquente.  Pour les jeunes gens il semble bien que la multitude des débats privés, publics et mêmes électroniques devrait  leur permettre de se forger une conviction personnelle à condition qu’elle soit échangeable avec quelqu’un. Cette volonté d’examen est saine

Où va-t-on ?

Ce qui affadit l’honneur aujourd’hui, n’est pas les jeunes « des cités » mais plutôt le déni de la valeur de la parole donnée au profit du contrat écrit. Celui-ci suppose bien l’exécution littérale d’une obligation réciproque autour d’un document excluant tout engagement humaniste. La judiciarisation de la société - si elle apparaît préférable aux règlements sur le pré - n’empêche pas la responsabilité qu’a l’humanité d’être à la hauteur de l’exceptionnalité de son existence et de sa pérennité. On pourrait méditer sur cette réflexion de Mendès France «  En politique on peut rester un homme d’honneur à condition toujours, d’affronter la réalité, de dire la vérité avec bravoure »….C’est autre chose qu’un « deal » !    

 

 Bertrand LEROLLE

Partager cette page

Repost 0
Published by - dans CAFE-PHILO

La Philo Les Pieds Dans L'eau ...

  • : Ballade Philosophique Sur Les Rivages Palavasiens
  • Ballade Philosophique Sur Les Rivages Palavasiens
  • : "Ballade philosophique sur les rivages palavasiens". Tout un programme pour découvrir ou redécouvrir la philo, la culture ... Que vous soyez initiés ou non, nous vous proposons : Atelier-Philo Enfants - Atelier-Philo Adultes - Café-Philo - Entretiens sur la littérature - Café-littéraire - Conférences - Concours "L'Encre & la Plume entre Ciel & Mer" (nouvelles, poésies & contes) - Du théâtre avec la troupe des Cent Talents. Nous évoluons dans différents domaines culturels et notre concept n'est pas figé !
  • Contact

Le billet de la présidente ...

 

 

L'association "Ballade Philosophique sur les Rivages Palavasiens" a été créée en date du 12 mai 2008.

 

Pourquoi "ballade" avec deux "ll" ?

Choix délibéré. Associer la philosophie et la littérature, apogée de l'outrecuidance pour certains me direz-vous, cependant les interrogations , les réflexions sur l'être et sur le monde, ces questionnements cruciaux qui peuvent parfois nous effrayer, pourquoi ne pas les aborder sur une note plus légère et le choix du terme "ballade" peut rendre plus accessible cette discipline.    

 

Découverte ludique de la philosophie sous forme de cours et de débats pour adultes consentants.

 

Pourquoi la philosophie ? Nostalgie d'une année de terminale, curiosité de l'esprit, besoin de comprendre et d'analyser le monde dans lequel nous évoluons, puisque la philosophie traverse toutes les époques, avec parfois, plus ou moins de difficultés.

Egalement le souhait de rendre cette discipline accessible au commun des mortels.

 

Développer notre écoute, réfléchir, être capable d'exprimer nos pensées, nos convictions, prendre en compte les opinions d'autrui, c'est aussi l'apprentissage de la philosophie. D'autant que les thèmes abordés concernent tout le monde.

 

La cotisation annuelle est fixée à 20 € et 30 € pour les couples ou deux enfants de la même famille.

 

Le bureau assume la logistique, le relationnel, la communication et l'évolution du concept.

 

Les différentes disciplines sont assurées par des intervenants.

 

L'association remercie les intervenants qui participent au maintien et à l'évolution du concept, les adhérents et les participants aux différentes manifestations qui permettent à l'association d'exister.

 

Votre contact mail : marijo.alenda@orange.fr 

SAISONS "CAFE-PHILO"

SAISON 2016-2017

- RENTREE EN IMMERSION LENTE ET APNEE DETENDUE AU CAFE-PHILO

- CE CHANGEMENT, CES NOUVEAUTES QUI FONT CRAINDRE POUR L'HUMAIN ... OU PARFOIS ESPERER ?

- LE MOT JUSTE ... Performance littéraire ? Exigence éthique ? Volonté de communiquer ?

- OH, MOI, VOUS SAVEZ, LA FAMILLE ... Avoir une (de la) famille, être une famille, faire famille ... ou pas !

- ATTENDRE - Sous l'empire de l'attente : captivité ou libre espoir ?

- FAUT-IL VOULOIR TOUT EXPLIQUER ?

- LA CONFIANCE

- PARLER / SE TAIRE Tu aurais mieux fait de te taire !

- L'AME : (IDEE) INUSABLE ? 

- LE DESTIN : Le prendre en main ou s'en remettre à lui ... s'il existe ?

 

SAISON 2015-2016

- QUAND VIENT LA FIN DE L'ETE ... PHILOSOPHER SUR LES SAISONS

- ENERGIE PERSONNELLE : à la recherche de la source merveilleuse ?

- L'AMBITION, une passion ... Démocratique ou Aristocratique ? 

- PEUR ET PEURS

- LE VIVRE-ENSEMBLE dans la société des individus 

- DONNE ! Que fait-on en donnant ... ou pas ?

- LES BEAUX JOURS ... Les regretter ? Les attendre ? Les rêver ? Les faire advenir ou revenir ? 

- LE NATUREL

- L'INTUITION

- CONVERSATION SUR L'ART ET LES ARTS

 

SAISON 2014-2015

- HABITER

- DE L'ANIMAL EN NOUS ET PARMI NOUS

- T'AS PERDU TA LANGUE ? Langage & communication

- PHILOSOPHIE DU PERE NOEL

- CE QUI NOUS ATTENTE, PERSONNELLEMENT ET COLLECTIVEMENT

- DU MENSONGE entre fait banal et fait de scandale

- QUOI DE NEUF SUR LE BONHEUR ?

- LA RANCUNE ... LE PARDON 

- TU PARLES !! Ne parle-t-on que pour communiquer ou exprimer des pensées ?

- LACHER PRISE : périlleux ou salvateur ?

 

SAISON 2013–2014

- DIVERTISSEZ-VOUS, réalités et significations du « faire la fête » aujourd’hui

- COMMENT PEUT-ON (NE PAS) ETRE LAIQUE ?

- L'AMITIE, au cœur et ... au risque de l'engagement humain

- DOUTE ET CERTITUDE

- LA PART DU "JUSTE"

- LE TEMPS

- S'INDIGNER ?

- LE RIRE

- FEMME et HOMME - FEMININ/MASCULIN

 

SAISON 2012–2013

- PRIVE-PUBLIC, comment ça structure nos univers ?

- LA SOLITUDE, LEURS SOLITUDES, NOS SOLITUDES

- QUELLE ACTUALITE POUR LE "LIBRE-ARBITRE" ?

- LE GAI SAVOIR & LES PHILOSOPHES DE LA JOIE DE VIVRE

- LE CORPS, pensée et usages hier, aujourd'hui, demain

- Et si - par hasard - LE DESTIN N'EXISTAIT PAS ... faudrait-il l'inventer ?

- L'AMOUR : sa vie, ses œuvres, sa romance, ses territoires et ses parts de marché

- EN CONSCIENCE ?

- A QUOI TU JOUES ?

- THEATRE VIE PHILOSPHIE

 

SAISON 2011–2012

- LA FIN & LES MOYENS

- LA MEMOIRE EST-ELLE L'AVENIR DE L'HOMME ?

- LA TRANSMISSION

- LE PATRIOTISME A-T-IL TOUJOURS UN SENS AUJOURD'HUI ?

- LE PROGRES EST-IL INELUCTABLE ?

- L'ETRANGETE DE L'ETRANGER

- Mais que cache le mouvement "ANONYMOUS" ?

- TOUT VA TROP VITE ? Vitesse et accélération dans nos existences contemporaines

- VERITE & UTOPIE

 

SAISON 2010–2011

- MORALE & ETHIQUE

- LE BONHEUR

- LA LIBERTE

- L'HONNEUR

- UNIVERSALITE & DIFFERENCE

- LE PRINCIPE DE PRECAUTION

- LE BEAU

- PEUT-ON VIVRE SANS VALEURS ?

 

SAISON 2009–2010

- QU'EST-CE-QUE PHILOSOPHER ?

- LA LIBERTE

- RAPPORT ENTRE LA PHILOSOPHIE & LA PSYCHANALYSE

- IDEAL & ILLUSION

- ETRE SOI A TOUS PRIX

- DE QUI, DE QUOI, SUIS-JE RESPONSABLE ?

- LE COUPLE

A Lire ...

CAFE-LITTERAIRE & CONFERENCES

CAFE-LITTERAIRE

 

SAISON 2015-2016

Café-littéraire avec :

Monsieur Gérald DUCHEMIN

En date du vendredi 04 septembre 2015

La maison d'édition "Le Chat Rouge"

 

CONFERENCES

 

SAISON 2016-2017

Conférence de :

Monsieur Maurice VIDAL

En date du mercredi 01 mars 2017

"Toute prise de conscience est-elle libératrice ?"

 

SAISON 2015-2016

Conférence de :

Monsieur Samuel COHEN-SALMON

En date du vendredi 06 novembre 2015

"Le rêve"

 

Conférence de :

Madame Elise LANCIEN-ISNARD

En date du vendredi 08 avril 2016

"Ecrire oui ... mais comment ! L'accompagnement littéraire ... Une solution !" 

 

Conférence de :

Monsieur Pierre FERRARA

En date du mercredi 18 mai 2016

"La science des ruses et l'art de la ruse"

 

SAISON 2014-2015

Conférence de :

Monsieur Samuel COHEN-SALMON

En date du vendredi 12 décembre 2014

"Le rêve"

 

Conférence de :

Monsieur Samuel COHEN-SALMON

En date du vendredi 20 mars 2015

"Le rêve"

 

SAISON 2013-2014

Conférence de :

Madame Mireille ZARB-LOMBARD

En date du mardi 17 juin 2014

"Une incroyable quantité de temples à la beauté indicible sur le sol de l'Inde"

 

SAISON 2012-2013

Conférence de :

Monsieur Pierre FERRARA

En date du vendredi 14 juin 2013

"Ulysse et l'éternelle errance"

 

SAISON 2011-2012

Conférence de :

Monsieur Jean-Marie GUIRAUD-CALADOU

En date du vendredi 25 mai 2012

"Le tarentisme méditerranéen"

 

SAISON 2010-2011

Conférence de :

Monsieur Michel THERON

En date du vendredi 19 novembre 2010

"Un regard laïque sur la religion"

 

SAISON 2009-2010

Conférence de :

Monsieur Jean-Marie GUIRAUD-CALADOU

En date du samedi 23 janvier 2010

"La musique est-elle un langage ?"

 

Conférence de :

Monsieur Richard AMALRIC

En date du vendredi 05 mars 2010

"Les cinq sens"

 

 

LA PHILO ... Alain GUYARD

SAISON 2010-2011

PHILO-COMPTOIR

animée par Monsieur Alain GUYARD 

En date du vendredi 04 février 2011

"Décapitez tous les philosophes !"

 

BATEAU-PHILO

animé par Monsieur Alain GUYARD

En date du lundi 08 août 2011

"Platon, philosophe de haute-mer, la dérive de la pensée et l'archipel des certitudes" 

 

CAFE-PHILO "PISTE & TRACE"

Chaque "Café-Philo" fait l'objet d'une :

 

- PISTE

(diffusée avant chaque café-philo afin de se préparer à débattre du thème choisi)

 

- TRACE

(diffusée aprés chaque café-philo, un résumé des pensées et réflexions du thème choisi)

 

A découvrir dans le pavé bleu de droite, rubrique "A Lire ..."

Ballade Philosophique Sur Les Rivages Palavasiens