Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Café philo Palavas 30 mai 2012 :

« Tout va trop vite ? » 

Vitesse et accélération dans nos existences contemporaines

 

Un clic sur la souris, une demie seconde et ... déjà vous râlez car vos centaines de courriers mail ou le catalogue de voyages recherché ne sont pas encore là.

Le TGV a deux minutes de retard au départ ? Tout le wagon commence à stresser, certains ont déjà décroché le mobile pour prévenir la famille à 800 kilomètres. Ca y est, ça démarre. Pas besoin de tensiomètre pour deviner le relâchement général, la détente des esprits et des corps : ah enfin le plaisant bruit des machines à 300 km/h !

Ce progrès dont on a parlé en mars au café philo: peut-on dire que durant le XX° siècle on lui demandait de nous faire aller de plus en plus vite ?

Plus vite bien sûr dans les déplacements physiques, donc plus d’espace en moins de temps, en un « temps record ! ».

Mais plus vite aussi dans les évènements ordinaires de la vie : raccourcir les délais, raccourcir les étapes ; qui accepte désormais d’attendre ? Sauf pour le « concert du siècle »,  l’entrée au Louvre ou à Disneyland, on ne supporte plus les « files d’attente » du quotidien : il faut inventer toujours plus de moyens pour faire patienter aux caisses de supermarchés et aux guichets d’administration.

Le « tempo » a-t-il changé dans tous les domaines : vie politique des nations … vie économique de production, d’échange, de consommation, vie sociale et relationnelle, … vie personnelle affective ou même vie intérieure psychique ?

Un nouvel être humain est-il advenu (« homo velox » ?). Pourtant sa physiologie est toujours là même … (à vérifier cependant!) ? Alors si ce n’est pas une mode passagère, c’est une affaire de culture ? Culture de l’immédiat et/ ou de l’éphémère ? [1]

Et puis la vitesse serait-elle devenue nouveau facteur d’inégalité, nouveau rapport de pouvoir au sein de la société. J’avais gardé cette coupure de presse (Le Monde, 2 juillet 2000) : « Alain Madelin a déclaré : on se trompe d'époque, de diagnostic et de remède. En réalité le nouveau monde qui vient porte une formidable chance de renaissance d'une société à taille humaine et, dans ce nouveau monde, ce ne sont pas les gros qui triomphent des petits, ce sont les rapides contre les lents »

 

Explorons ensemble ces notions proches,  vitesse, rapidité, accélération et leur diffusion (mesurable ou simplement ressentie) dans plusieurs aspects de notre vie quotidienne. Mais branchons nous aussi sur les philosophes, qui, tous plus ou moins, abordent les thèmes du temps, de la durée, de l’espace, toutes ces  préoccupations d’humains qui se savent microscopiques et … temporels, mortels !

Les poètes aussi, et tous les genres de créateurs.  Quelques vers, un refrain de chanson, une séquence de film toutes ces évocations seront bienvenues

 

« Où sont-ils les flâneurs d’antan ? Un proverbe tchèque définit leur douce oisiveté par une métaphore : ils contemplent les fenêtres du bon Dieu. Celui qui contemple les fenêtres du bon Dieu ne s’ennuie pas ; il est heureux. »

 Extrait de La Lenteur, roman de Milan Kundera, 1995 

Discussion

 

WTout en prenant notre temps, nous avons exercé notre vivacité d’esprit sur ce sujet.

 

WOui, bien d’autres exemples témoignent d’une pression à l’accélération : la caissière au supermarché n’attend plus que le client ait fini son emballage avant de commencer le compte du suivant : pression patronale, certes, mais est-on sûr qu’il n’y a pas aussi l’alibi de l’impatience des clients qui attendent ?

 

WCette accélération est très marquée dans l’information : alors que, du temps de Voltaire, on mit de nombreux jours à être informé du tremblement de terre de Lisbonne (1755, 60 000 morts probables), Tchernobyl nous fut connu en instantané … au point que les pouvoirs publics français n’eurent pas le temps de « blinder » leur communication sur le sujet. Les flux instantanés d’information ont un aspect positif quand on reste maitre de leur sélection et de leur assimilation ; mais le plus souvent ce « trop » d’information (sélectionnée et « produite » par des agences de presse, qui mettent tout au même niveau) peut nous « polluer » l’esprit, nous dessaisir de notre jugement.

 

WC’est l’occasion de rappeler la distinction entre information et formation : l’apprentissage, lui, demande du temps à l’être humain, différent certes selon les apprentissages à faire aux différents âges de la vie, mais toujours indispensable. Et même les révolutions, qui pourtant sont censées être des évènements brusques, de changement immédiat. Si on regarde le processus de la Révolution française (dix années ? en tous cas 3 ans avant la proclamation de la république et presque 4 ans avant la décapitation du Roi), on peut modérer nos jugements empressés sur le résultat des « révolutions arabes » récentes.

 

WOn fit un détour (léger) par les conceptions de la vitesse et du temps dans les physiques contemporaines : temps de la mécanique, de la thermodynamique, de la cosmologie, conception d’Einstein relative à l’espace-temps etc … irréversible comme l’avait dit Héraclite –un fleuve qui coule toujours dans le même sens - ou réversible ? ; régulier ou non, élastique ou rigide ?  On pourra retrouver sur internet « le paradoxe des jumeaux » (paradoxe de Langevin 1911), cette expérience physique imaginaire, controversée par la suite : deux jumeaux dont l’un voyage beaucoup, loin et vite et l’autre reste chez lui, se retrouvent plus tard avec des âges différents … donc non jumeaux.

 

WLa question du temps chez quelques grands philosophes fut aussi évoquée très rapidement … mais à reprendre !

 

WTemps objectif (et donc vitesse objective mesurée internationalement en mètre/seconde), temps subjectif … mais aussi  conceptions variables du temps suivant les cultures ? (un participant nous relata son expérience africaine où il se sentait parfois désadapté)

 

WVoir plus loin  des extraits d’un livre tout récent de D. Pennac, Histoire d’un corps, où il fait la chronique des modifications et des sensations de son corps tout au long de la vie 

 

►►En définitive, s’exercer à la vitesse (dans le sport physique ou dans les jeux de l’esprit tels les « chiffres et les lettres ») peut parfaitement cohabiter chez l’humain avec des aptitudes tout aussi importantes à la lenteur ou, au moins, au relâchement, au « lâcher prise », voire à l’ennui, si nécessaire. On évoque les arts martiaux qui savent combiner les deux, ou les pratiques de type yoga …..

 

WQuelques chansons émergent … « le temps des cerises », « Avec le temps va tout s’en va »

 

WEt c’est une nouvelle piste qui clôt notre séance : se réfugier dans le passé ou fuir dans l’attente de l’avenir, quel intérêt ? l’amour n’est il pas exclusivement une consommation du présent ?

 

Extraits de Pennac Daniel, Histoire d’un corps, Gallimard 2012

 

63 ans

Pissé dans café de la Rue Lafayette. La lumière s’éteint au milieu de mon affaire. Deux fois. Je me demande sur la base de quelle moyenne d’âge est calculé le temps d’éclairage minimum accordé à un pisseur par les installateurs de minuteries. Se peut il que je sois si lent ? Se peut- il que j’aie été aussi rapide ? Saloperie de jeunisme qui affecte jusqu’à la production de ces moulins à temps ! L’observation vaut aussi pour les minuteries d’escaliers et pour les portes d’ascenseurs qui se referment de plus en plus vite

 

68 ans, 10 mois, un jour

« Fanny qui vient d’avoir onze ans et qui a plus que Marguerite le sens de l’ennui me demande si le temps passe pour moi aussi longtemps que pour elle.. Pour le moment sept fois plus vite lui dis je mais ça change tout le temps. Elle m’objecte que « du point de vue de la pendule » (sic) c’est pourtant le même temps qui s’égrène pour elle et pour moi ;.C’est vrai, dis je mais ni toi ni moi ne sommes cette pendule, laquelle à mon avis n’a aucun point de vue sur quoi que ce soit. Et de lui faire un petit cours sur le temps subjectif où elle apprend que notre perception de la durée est rigoureusement fonction du temps qui s’est écoulé depuis notre naissance. Elle me demande alors si chaque minute passe pour mois huit fois plus vite que pour elle. Aïe ça se complique. Non, dis je, si je les passe chez le dentiste pendant que tu joues avec Marguerite, certaines minutes me paraîtront même beaucoup plus longue qu’à toi.. Long silence, j’entends les rouages de sa petite tête chercher à concilier les notions de contingence et de totalité et je constate qu’entre ses deux yeux le pli de la réflexion lui fait la même expression qu’à Lison au même âge. Finalement elle me fait la proposition suivante : regarder ensemble la grande aiguille de la pendule « pour obliger le temps à passer à la même vitesse pour toi et pour moi ». CE que nous faisons en donnant à cette minute commune le silence et la solennité d’une commémoration. …Avant de filer Fanny pose sur ma joue un baiser en chantant « Grand père j’aime quand je m’ennuie avec toi »----------

Autres auteurs évoqués

 

·                    Bergson Henri, philosophe de la durée

·                    Paul Virilio, divers ouvrages sur la vitesse dans le monde contemporain

·                    Hartmut Rosa  Accélération, une critique sociale du temps Ed La Découverte, coll Repères 2010

 

·                    Blog à consulter : Blog de JL Servan Schreiber http://tropvite.fr/documentation/

 

·                    Comment on a demandé aux ingénieurs depuis quelques décennies de limiter la durée de vie des objets fabriqués !! (obsolesnce programmée) : petit film passionnant à voir sur

 http://minuit-1.blogspot.com/2011/03/video-documentaire-pret-jeter-ou.html

 

[1] « L’homme pressé ». Bien avant que Noir Désir en fasse un titre de chanson, c’était le titre d’un roman de Paul Morand dans les années 40 et grâce à notre mémoire collective nous avons pu retrouver qu’il ya eu un film d’E.Molinaro (1976) avec Alain Delon et Mireille Darc (sorti en DVD) ! voir http://www.allocine.fr/

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by - dans CAFE-PHILO

La Philo Les Pieds Dans L'eau ...

  • : Ballade Philosophique Sur Les Rivages Palavasiens
  • Ballade Philosophique Sur Les Rivages Palavasiens
  • : "Ballade philosophique sur les rivages palavasiens". Tout un programme pour découvrir ou redécouvrir la philo, la culture ... Que vous soyez initiés ou non, nous vous proposons : Atelier-Philo Enfants - Atelier-Philo Adultes - Café-Philo - Entretiens sur la littérature - Café-littéraire - Conférences - Concours "L'Encre & la Plume entre Ciel & Mer" (nouvelles, poésies & contes) - Du théâtre avec la troupe des Cent Talents. Nous évoluons dans différents domaines culturels et notre concept n'est pas figé !
  • Contact

Le billet de la présidente ...

 

 

L'association "Ballade Philosophique sur les Rivages Palavasiens" a été créée en date du 12 mai 2008.

 

Pourquoi "ballade" avec deux "ll" ?

Choix délibéré. Associer la philosophie et la littérature, apogée de l'outrecuidance pour certains me direz-vous, cependant les interrogations , les réflexions sur l'être et sur le monde, ces questionnements cruciaux qui peuvent parfois nous effrayer, pourquoi ne pas les aborder sur une note plus légère et le choix du terme "ballade" peut rendre plus accessible cette discipline.    

 

Découverte ludique de la philosophie sous forme de cours et de débats pour adultes consentants.

 

Pourquoi la philosophie ? Nostalgie d'une année de terminale, curiosité de l'esprit, besoin de comprendre et d'analyser le monde dans lequel nous évoluons, puisque la philosophie traverse toutes les époques, avec parfois, plus ou moins de difficultés.

Egalement le souhait de rendre cette discipline accessible au commun des mortels.

 

Développer notre écoute, réfléchir, être capable d'exprimer nos pensées, nos convictions, prendre en compte les opinions d'autrui, c'est aussi l'apprentissage de la philosophie. D'autant que les thèmes abordés concernent tout le monde.

 

La cotisation annuelle est fixée à 20 € et 30 € pour les couples ou deux enfants de la même famille.

 

Le bureau assume la logistique, le relationnel, la communication et l'évolution du concept.

 

Les différentes disciplines sont assurées par des intervenants.

 

L'association remercie les intervenants qui participent au maintien et à l'évolution du concept, les adhérents et les participants aux différentes manifestations qui permettent à l'association d'exister.

 

Votre contact mail : marijo.alenda@orange.fr 

SAISONS "CAFE-PHILO"

SAISON 2016-2017

- RENTREE EN IMMERSION LENTE ET APNEE DETENDUE AU CAFE-PHILO

- CE CHANGEMENT, CES NOUVEAUTES QUI FONT CRAINDRE POUR L'HUMAIN ... OU PARFOIS ESPERER ?

- LE MOT JUSTE ... Performance littéraire ? Exigence éthique ? Volonté de communiquer ?

- OH, MOI, VOUS SAVEZ, LA FAMILLE ... Avoir une (de la) famille, être une famille, faire famille ... ou pas !

- ATTENDRE - Sous l'empire de l'attente : captivité ou libre espoir ?

- FAUT-IL VOULOIR TOUT EXPLIQUER ?

- LA CONFIANCE

 

SAISON 2015-2016

- QUAND VIENT LA FIN DE L'ETE ... PHILOSOPHER SUR LES SAISONS

- ENERGIE PERSONNELLE : à la recherche de la source merveilleuse ?

- L'AMBITION, une passion ... Démocratique ou Aristocratique ? 

- PEUR ET PEURS

- LE VIVRE-ENSEMBLE dans la société des individus 

- DONNE ! Que fait-on en donnant ... ou pas ?

- LES BEAUX JOURS ... Les regretter ? Les attendre ? Les rêver ? Les faire advenir ou revenir ? 

- LE NATUREL

- L'INTUITION

- CONVERSATION SUR L'ART ET LES ARTS

 

SAISON 2014-2015

- HABITER

- DE L'ANIMAL EN NOUS ET PARMI NOUS

- T'AS PERDU TA LANGUE ? Langage & communication

- PHILOSOPHIE DU PERE NOEL

- CE QUI NOUS ATTENTE, PERSONNELLEMENT ET COLLECTIVEMENT

- DU MENSONGE entre fait banal et fait de scandale

- QUOI DE NEUF SUR LE BONHEUR ?

- LA RANCUNE ... LE PARDON 

- TU PARLES !! Ne parle-t-on que pour communiquer ou exprimer des pensées ?

- LACHER PRISE : périlleux ou salvateur ?

 

SAISON 2013–2014

- DIVERTISSEZ-VOUS, réalités et significations du « faire la fête » aujourd’hui

- COMMENT PEUT-ON (NE PAS) ETRE LAIQUE ?

- L'AMITIE, au cœur et ... au risque de l'engagement humain

- DOUTE ET CERTITUDE

- LA PART DU "JUSTE"

- LE TEMPS

- S'INDIGNER ?

- LE RIRE

- FEMME et HOMME - FEMININ/MASCULIN

 

SAISON 2012–2013

- PRIVE-PUBLIC, comment ça structure nos univers ?

- LA SOLITUDE, LEURS SOLITUDES, NOS SOLITUDES

- QUELLE ACTUALITE POUR LE "LIBRE-ARBITRE" ?

- LE GAI SAVOIR & LES PHILOSOPHES DE LA JOIE DE VIVRE

- LE CORPS, pensée et usages hier, aujourd'hui, demain

- Et si - par hasard - LE DESTIN N'EXISTAIT PAS ... faudrait-il l'inventer ?

- L'AMOUR : sa vie, ses œuvres, sa romance, ses territoires et ses parts de marché

- EN CONSCIENCE ?

- A QUOI TU JOUES ?

- THEATRE VIE PHILOSPHIE

 

SAISON 2011–2012

- LA FIN & LES MOYENS

- LA MEMOIRE EST-ELLE L'AVENIR DE L'HOMME ?

- LA TRANSMISSION

- LE PATRIOTISME A-T-IL TOUJOURS UN SENS AUJOURD'HUI ?

- LE PROGRES EST-IL INELUCTABLE ?

- L'ETRANGETE DE L'ETRANGER

- Mais que cache le mouvement "ANONYMOUS" ?

- TOUT VA TROP VITE ? Vitesse et accélération dans nos existences contemporaines

- VERITE & UTOPIE

 

SAISON 2010–2011

- MORALE & ETHIQUE

- LE BONHEUR

- LA LIBERTE

- L'HONNEUR

- UNIVERSALITE & DIFFERENCE

- LE PRINCIPE DE PRECAUTION

- LE BEAU

- PEUT-ON VIVRE SANS VALEURS ?

 

SAISON 2009–2010

- QU'EST-CE-QUE PHILOSOPHER ?

- LA LIBERTE

- RAPPORT ENTRE LA PHILOSOPHIE & LA PSYCHANALYSE

- IDEAL & ILLUSION

- ETRE SOI A TOUS PRIX

- DE QUI, DE QUOI, SUIS-JE RESPONSABLE ?

- LE COUPLE

A Lire ...

CAFE-LITTERAIRE & CONFERENCES

CAFE-LITTERAIRE

 

SAISON 2015-2016

Café-littéraire avec :

Monsieur Gérald DUCHEMIN

En date du vendredi 04 septembre 2015

La maison d'édition "Le Chat Rouge"

 

CONFERENCES

 

SAISON 2015-2016

Conférence de :

Monsieur Samuel COHEN-SALMON

En date du vendredi 06 novembre 2015

"Le rêve"

 

Conférence de :

Madame Elise LANCIEN-ISNARD

En date du vendredi 08 avril 2016

"Ecrire oui ... mais comment ! L'accompagnement littéraire ... Une solution !" 

 

Conférence de :

Monsieur Pierre FERRARA

En date du mercredi 18 mai 2016

"La science des ruses et l'art de la ruse"

 

SAISON 2014-2015

Conférence de :

Monsieur Samuel COHEN-SALMON

En date du vendredi 12 décembre 2014

"Le rêve"

 

Conférence de :

Monsieur Samuel COHEN-SALMON

En date du vendredi 20 mars 2015

"Le rêve"

 

SAISON 2013-2014

Conférence de :

Madame Mireille ZARB-LOMBARD

En date du mardi 17 juin 2014

"Une incroyable quantité de temples à la beauté indicible sur le sol de l'Inde"

 

SAISON 2012-2013

Conférence de :

Monsieur Pierre FERRARA

En date du vendredi 14 juin 2013

"Ulysse et l'éternelle errance"

 

SAISON 2011-2012

Conférence de :

Monsieur Jean-Marie GUIRAUD-CALADOU

En date du vendredi 25 mai 2012

"Le tarentisme méditerranéen"

 

SAISON 2010-2011

Conférence de :

Monsieur Michel THERON

En date du vendredi 19 novembre 2010

"Un regard laïque sur la religion"

 

SAISON 2009-2010

Conférence de :

Monsieur Jean-Marie GUIRAUD-CALADOU

En date du samedi 23 janvier 2010

"La musique est-elle un langage ?"

 

Conférence de :

Monsieur Richard AMALRIC

En date du vendredi 05 mars 2010

"Les cinq sens"

 

 

LA PHILO ... Alain GUYARD

SAISON 2010-2011

PHILO-COMPTOIR

animée par Monsieur Alain GUYARD 

En date du vendredi 04 février 2011

"Décapitez tous les philosophes !"

 

BATEAU-PHILO

animé par Monsieur Alain GUYARD

En date du lundi 08 août 2011

"Platon, philosophe de haute-mer, la dérive de la pensée et l'archipel des certitudes" 

 

CAFE-PHILO "PISTE & TRACE"

Chaque "Café-Philo" fait l'objet d'une :

 

- PISTE

(diffusée avant chaque café-philo afin de se préparer à débattre du thème choisi)

 

- TRACE

(diffusée aprés chaque café-philo, un résumé des pensées et réflexions du thème choisi)

 

A découvrir dans le pavé bleu de droite, rubrique "A Lire ..."

Ballade Philosophique Sur Les Rivages Palavasiens