Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Habiter

 

 

Traces café philo septembre 2014,

Affluence de rentrée au Temps d’une Pause (26 personnes) et encore… ! notre présidente Marie Jo était absente, quoique présente en pensée SMS.

 

La piste initiale peut être lue sur ce même blog

 

■ Soirée à la recherche d’une distinction de valeur entre loger et habiter.  On peut être domicilié sans avoir pour autant le sentiment "d'habiter". La langue anglaisé  l’exprime ainsi : il y a house (les murs, la maison)  et home (le foyer…la maisonnée)

Ce sont ces thématiques du lieu fixe et clos dont l‘être humain a besoin chaque jour qui occupèrent nos débats. Furent évoqués toutefois : la rue (le «street art »  par exemple), les « sans-abrismes », bien souvent involontaires certes mais témoignant d’une impossibilité de notre habiter fixe et immobilier, les nomadismes également quoique, dans ce cas, il y a maison itinérante. D’ailleurs, l’escargot : nomade ou sédentaire ? Quelle différence entre « aller d’une maison à l’autre » (se faire recevoir) et déplacer souvent sa résidence, déménager/emménager, jusqu’à 23 fois comme en témoigne l’un d’entre nous ?
 

■ Grace à la recherche étymologique d’une d’entre nous, on se connecte très vite sur les deux sens d’habiter : 1/ occuper une demeure 2/ hanter, obséder[1] ; et les deux racines de « habit » et « habere » (avoir en latin) sont remontées à la surface

 

■ On explora les similitudes et bifurcations entre s’habiller et habiter. Le renouvellement permanent –voire quotidien- dans notre habillement a-t-il un équivalent (moins quotidien cependant !) dans l’aménagement de l’intérieur, la déco, l’ameublement (haro sur l’uniformité Ikea !?) ; sinon que l’on renouvelle du moins qu’on se met un beau matin à déplacer et agencer autrement (« ça m’a pris comme ça »…).

Une recherche d’individualité, de singularité ? De paraitre ? Ou tout simplement de plaire, à soi-même et à autrui (politesse de la tenue)? Débats intéressants[2] dans lequel la relation de l’être humain aux objets prend une place majeure : souvenirs du passé qui nous suivent partout ou au contraire encombrement pour nos désirs de ruptures, de changements, de renouveau. On parle de la maison de retraite où on accorde désormais à la personne âgée le droit d’apporter une  partie de son " intérieur «  et parfois même  son compagnon de solitude : le chien.

Ses meubles « à soi » : qui aime vivre en meublé (= meublé par autrui ?)

 

■ On a tourné aussi autour des modes d’habiter variables suivant les époques, les continents ou les pays. Contraintes climatiques, géographiques, matériaux variant avec les ressources naturelles de 
chaque région...jouent leur rôle. L’architecture occidentale actuelle  est vécue par plusieurs comme astreignante: formes carrées, étroitesse des pièces pour raison d'économies. On n’a pas cependant fureté du côté des recherches innovantes, que ce soit en architecture ou en matériaux souvent liés à des habitats autogérés.
Échange corrélatif :  la pièce unique commune de certains habitats (en Inde même dans des classes aisées), ou bien les pièces séparées, spécialisées de nos maisons contemporaines…que se joue-t-il dans la revendication de l’enfant et ado d’avoir sa chambre à soi….  Se voir moins mais peut-être se voir mieux ? (ou se voir mieux parce qu'on se voit moins...). Et aussi : dans le retour (la mode) des  grandes pièces collectives de vie abolissant la distinction entrée/cuisine/salon (mais pas chambre, semble-t-il), et tellement plus confortables bien sûr que les  salles d’anciennes fermes
 

L’enveloppe, donc.  Habiter c'est avoir une enveloppe. S'habiller serait la première : « il s’est vu nu et à chercher à s’habiller » nous dit un récit originel dont le caractère mythique ne prétend pas rivaliser avec les hypothèses de paléontologues sur le besoin des premières fourrures humaines. L’habit-protection (certains malades psychotiques avec dix pull-overs sur eux) comme le logement-protection.

 

■  Habitat, donc : cocon, lieu à soi, intime, où l'on peut se retirer sans regard extérieur, se retrouver avec soi-même. D'où peut-être ce sentiment d'intrusion, de " viol "(ou violation?) Quand quelqu'un 
d'indésirable pénètre dans notre habitat : cambriolage, ou tout simplement personne indésirable...

 

■ Peut –on habiter  (ou peut être comment habite-t-on) des lieux d’enfermement, d’asile, de rétention, détention où l’on n’est pas chez soi : prison, camp etc…Habitats « forcés » donc. À reprendre : quelle liberté dans l’habiter ? Lieux de développement malgré tout, voire d'intimité (la jurisprudence reconnait une part de vie privée inviolable par des tiers dans les prisons même)? Vie ou survie? Le dépouillement de la cellule du moine –un engagé volontaire, lui- interpelle aussi sur les modes d’habiter.

 

■ Car si l’habiter renvoie d’abord à la question du lieu et de l’espace, la dimension du temps et de la durée semble aussi le caractériser. Le « chez soi », c’est aussi (par rapport au temps contraint du travail) un usage libre du temps. « Meubler » le temps comme on dit. Cette alternance n’existe pas pour le détenu ou le parqué entre le temps du dehors et le temps du dedans.

 

L’entrer / sortir sont donc fondamentaux. Pas uniquement topologique (remarque : chez nous,  une pièce s’appelle « entrée » et aucune « sortie »…celle-ci est néanmoins prévu dans les lieux publics, les lieux où l’on « passe ») mais aussi psychique.

 

■ Et de l’entrer/sortir soi- même, on évolue vers la problématique de l’ouvrir/ fermer…à autrui. L’accueil, la fonction d’hôte : un moyen de combattre non seulement sa solitude (son soi à soi) mais aussi son enfermement et les vécus d’intrusion qui vont avec (expérience des nouveaux venus dans un immeuble collectif parfois vécus comme étrangers ou pris pour des rôdeurs)

 

■ Est-ce par le thème de l’enveloppe ? En tous cas, la corporéité s’est invitée dans notre thème de l’habitat. Par deux aspects (pas assez explorés dans leur différence toutefois) : 1/habiter son corps, orientation importante pour certains parmi nous 2/ admettre que nous avons habité le ventre maternel au tout début…première forme de cocon, (je n’ose écrire habitacle), mais dont l’issue naturelle et heureuse est l’expulsion (bien différente en cela de la même réalité dans les questions de logement).

 

■ Le fait psychique n’en est pas oublié pour autant (il est d’ailleurs aussi biologique même si non réductible) : le être habité, donné en deuxième sens par notre dictionnaire au début. Passion, obsessions etc… (existe-t-il cependant une expérience du vide de pensée, du cerveau non habité ?) Intrigue également –presque psychiatrique- sur le terme « demeuré »

 

■ HABITER EST DONC DE L’ORDRE DOUBLE DE L’ÊTRE ET DE L’AVOIR. DE L’AVOIR ET DE L’ÊTRE. ET DE L’ÊTRE À SOI-MÊME MAIS AUSSI ÊTRE EN RELATION.


[1] au « sens figuré » comme disent les dictionnaires…IL faudrait réfléchir un jour à ce classement

[2]

incidemment remarques intéressantes sur le « mobilier » : considéré comme patrimoine, trace, objet qui nous accompagne pour certains, ou volatil, interchangeable pour d’autres (nombreux jeunes) qui s’en délestent sans peine quand il le faut.

 

Partager cette page

Repost 0
Published by Marie-Jo - dans CAFE-PHILO

La Philo Les Pieds Dans L'eau ...

  • : Ballade Philosophique Sur Les Rivages Palavasiens
  • Ballade Philosophique Sur Les Rivages Palavasiens
  • : "Ballade philosophique sur les rivages palavasiens". Tout un programme pour découvrir ou redécouvrir la philo, la culture ... Que vous soyez initiés ou non, nous vous proposons : Atelier-Philo Enfants - Atelier-Philo Adultes - Café-Philo - Entretiens sur la littérature - Café-littéraire - Conférences - Concours "L'Encre & la Plume entre Ciel & Mer" (nouvelles, poésies & contes) - Du théâtre avec la troupe des Cent Talents. Nous évoluons dans différents domaines culturels et notre concept n'est pas figé !
  • Contact

Le billet de la présidente ...

 

 

L'association "Ballade Philosophique sur les Rivages Palavasiens" a été créée en date du 12 mai 2008.

 

Pourquoi "ballade" avec deux "ll" ?

Choix délibéré. Associer la philosophie et la littérature, apogée de l'outrecuidance pour certains me direz-vous, cependant les interrogations , les réflexions sur l'être et sur le monde, ces questionnements cruciaux qui peuvent parfois nous effrayer, pourquoi ne pas les aborder sur une note plus légère et le choix du terme "ballade" peut rendre plus accessible cette discipline.    

 

Découverte ludique de la philosophie sous forme de cours et de débats pour adultes consentants.

 

Pourquoi la philosophie ? Nostalgie d'une année de terminale, curiosité de l'esprit, besoin de comprendre et d'analyser le monde dans lequel nous évoluons, puisque la philosophie traverse toutes les époques, avec parfois, plus ou moins de difficultés.

Egalement le souhait de rendre cette discipline accessible au commun des mortels.

 

Développer notre écoute, réfléchir, être capable d'exprimer nos pensées, nos convictions, prendre en compte les opinions d'autrui, c'est aussi l'apprentissage de la philosophie. D'autant que les thèmes abordés concernent tout le monde.

 

La cotisation annuelle est fixée à 20 € et 30 € pour les couples ou deux enfants de la même famille.

 

Le bureau assume la logistique, le relationnel, la communication et l'évolution du concept.

 

Les différentes disciplines sont assurées par des intervenants.

 

L'association remercie les intervenants qui participent au maintien et à l'évolution du concept, les adhérents et les participants aux différentes manifestations qui permettent à l'association d'exister.

 

Votre contact mail : marijo.alenda@orange.fr 

SAISONS "CAFE-PHILO"

SAISON 2016-2017

- RENTREE EN IMMERSION LENTE ET APNEE DETENDUE AU CAFE-PHILO

- CE CHANGEMENT, CES NOUVEAUTES QUI FONT CRAINDRE POUR L'HUMAIN ... OU PARFOIS ESPERER ?

- LE MOT JUSTE ... Performance littéraire ? Exigence éthique ? Volonté de communiquer ?

- OH, MOI, VOUS SAVEZ, LA FAMILLE ... Avoir une (de la) famille, être une famille, faire famille ... ou pas !

- ATTENDRE - Sous l'empire de l'attente : captivité ou libre espoir ?

- FAUT-IL VOULOIR TOUT EXPLIQUER ?

- LA CONFIANCE

- PARLER / SE TAIRE Tu aurais mieux fait de te taire !

 

SAISON 2015-2016

- QUAND VIENT LA FIN DE L'ETE ... PHILOSOPHER SUR LES SAISONS

- ENERGIE PERSONNELLE : à la recherche de la source merveilleuse ?

- L'AMBITION, une passion ... Démocratique ou Aristocratique ? 

- PEUR ET PEURS

- LE VIVRE-ENSEMBLE dans la société des individus 

- DONNE ! Que fait-on en donnant ... ou pas ?

- LES BEAUX JOURS ... Les regretter ? Les attendre ? Les rêver ? Les faire advenir ou revenir ? 

- LE NATUREL

- L'INTUITION

- CONVERSATION SUR L'ART ET LES ARTS

 

SAISON 2014-2015

- HABITER

- DE L'ANIMAL EN NOUS ET PARMI NOUS

- T'AS PERDU TA LANGUE ? Langage & communication

- PHILOSOPHIE DU PERE NOEL

- CE QUI NOUS ATTENTE, PERSONNELLEMENT ET COLLECTIVEMENT

- DU MENSONGE entre fait banal et fait de scandale

- QUOI DE NEUF SUR LE BONHEUR ?

- LA RANCUNE ... LE PARDON 

- TU PARLES !! Ne parle-t-on que pour communiquer ou exprimer des pensées ?

- LACHER PRISE : périlleux ou salvateur ?

 

SAISON 2013–2014

- DIVERTISSEZ-VOUS, réalités et significations du « faire la fête » aujourd’hui

- COMMENT PEUT-ON (NE PAS) ETRE LAIQUE ?

- L'AMITIE, au cœur et ... au risque de l'engagement humain

- DOUTE ET CERTITUDE

- LA PART DU "JUSTE"

- LE TEMPS

- S'INDIGNER ?

- LE RIRE

- FEMME et HOMME - FEMININ/MASCULIN

 

SAISON 2012–2013

- PRIVE-PUBLIC, comment ça structure nos univers ?

- LA SOLITUDE, LEURS SOLITUDES, NOS SOLITUDES

- QUELLE ACTUALITE POUR LE "LIBRE-ARBITRE" ?

- LE GAI SAVOIR & LES PHILOSOPHES DE LA JOIE DE VIVRE

- LE CORPS, pensée et usages hier, aujourd'hui, demain

- Et si - par hasard - LE DESTIN N'EXISTAIT PAS ... faudrait-il l'inventer ?

- L'AMOUR : sa vie, ses œuvres, sa romance, ses territoires et ses parts de marché

- EN CONSCIENCE ?

- A QUOI TU JOUES ?

- THEATRE VIE PHILOSPHIE

 

SAISON 2011–2012

- LA FIN & LES MOYENS

- LA MEMOIRE EST-ELLE L'AVENIR DE L'HOMME ?

- LA TRANSMISSION

- LE PATRIOTISME A-T-IL TOUJOURS UN SENS AUJOURD'HUI ?

- LE PROGRES EST-IL INELUCTABLE ?

- L'ETRANGETE DE L'ETRANGER

- Mais que cache le mouvement "ANONYMOUS" ?

- TOUT VA TROP VITE ? Vitesse et accélération dans nos existences contemporaines

- VERITE & UTOPIE

 

SAISON 2010–2011

- MORALE & ETHIQUE

- LE BONHEUR

- LA LIBERTE

- L'HONNEUR

- UNIVERSALITE & DIFFERENCE

- LE PRINCIPE DE PRECAUTION

- LE BEAU

- PEUT-ON VIVRE SANS VALEURS ?

 

SAISON 2009–2010

- QU'EST-CE-QUE PHILOSOPHER ?

- LA LIBERTE

- RAPPORT ENTRE LA PHILOSOPHIE & LA PSYCHANALYSE

- IDEAL & ILLUSION

- ETRE SOI A TOUS PRIX

- DE QUI, DE QUOI, SUIS-JE RESPONSABLE ?

- LE COUPLE

A Lire ...

CAFE-LITTERAIRE & CONFERENCES

CAFE-LITTERAIRE

 

SAISON 2015-2016

Café-littéraire avec :

Monsieur Gérald DUCHEMIN

En date du vendredi 04 septembre 2015

La maison d'édition "Le Chat Rouge"

 

CONFERENCES

 

SAISON 2016-2017

Conférence de :

Monsieur Maurice VIDAL

En date du mercredi 01 mars 2017

"Toute prise de conscience est-elle libératrice ?"

 

SAISON 2015-2016

Conférence de :

Monsieur Samuel COHEN-SALMON

En date du vendredi 06 novembre 2015

"Le rêve"

 

Conférence de :

Madame Elise LANCIEN-ISNARD

En date du vendredi 08 avril 2016

"Ecrire oui ... mais comment ! L'accompagnement littéraire ... Une solution !" 

 

Conférence de :

Monsieur Pierre FERRARA

En date du mercredi 18 mai 2016

"La science des ruses et l'art de la ruse"

 

SAISON 2014-2015

Conférence de :

Monsieur Samuel COHEN-SALMON

En date du vendredi 12 décembre 2014

"Le rêve"

 

Conférence de :

Monsieur Samuel COHEN-SALMON

En date du vendredi 20 mars 2015

"Le rêve"

 

SAISON 2013-2014

Conférence de :

Madame Mireille ZARB-LOMBARD

En date du mardi 17 juin 2014

"Une incroyable quantité de temples à la beauté indicible sur le sol de l'Inde"

 

SAISON 2012-2013

Conférence de :

Monsieur Pierre FERRARA

En date du vendredi 14 juin 2013

"Ulysse et l'éternelle errance"

 

SAISON 2011-2012

Conférence de :

Monsieur Jean-Marie GUIRAUD-CALADOU

En date du vendredi 25 mai 2012

"Le tarentisme méditerranéen"

 

SAISON 2010-2011

Conférence de :

Monsieur Michel THERON

En date du vendredi 19 novembre 2010

"Un regard laïque sur la religion"

 

SAISON 2009-2010

Conférence de :

Monsieur Jean-Marie GUIRAUD-CALADOU

En date du samedi 23 janvier 2010

"La musique est-elle un langage ?"

 

Conférence de :

Monsieur Richard AMALRIC

En date du vendredi 05 mars 2010

"Les cinq sens"

 

 

LA PHILO ... Alain GUYARD

SAISON 2010-2011

PHILO-COMPTOIR

animée par Monsieur Alain GUYARD 

En date du vendredi 04 février 2011

"Décapitez tous les philosophes !"

 

BATEAU-PHILO

animé par Monsieur Alain GUYARD

En date du lundi 08 août 2011

"Platon, philosophe de haute-mer, la dérive de la pensée et l'archipel des certitudes" 

 

CAFE-PHILO "PISTE & TRACE"

Chaque "Café-Philo" fait l'objet d'une :

 

- PISTE

(diffusée avant chaque café-philo afin de se préparer à débattre du thème choisi)

 

- TRACE

(diffusée aprés chaque café-philo, un résumé des pensées et réflexions du thème choisi)

 

A découvrir dans le pavé bleu de droite, rubrique "A Lire ..."

Ballade Philosophique Sur Les Rivages Palavasiens